Libye


La télévision officielle libyenne dément les massacres en Libye, alors que des témoins parlent de "bombardements de civils" par l’aviation libyenne. De son côté, la Fédération internationale des droits de l’homme fait état de 300 à 400 morts dans la répression sanglante du soulèvement populaire du peuple libyen. Le président d’honneur de la FIDH, Patrick Baudouin, répond aux questions de Raphaëlle Duchemin

« Ce qui se passe en Libye relève du crime contre ...