Billets du jour : 13 février 2011




Après sept ans de quasi-clandestinité, Tunisie Verte apparaît au grand jour et œuvre à rassembler les écologistes autour d’un projet qui garantisse les droits des générations futures à une vie digne. Jusqu’au 17 janvier dernier, Tunisie Verte était dans une situation arbitraire et assez caricaturale de la démocratie en trompe-l’œil […]

Tunisie Verte : Le parti écologiste qui a refusé de ...




Kaïs Saïd. Kaïs Saïd, professeur de droit constitutionnel, trouve la loi habilitant le Président de la République par intérim à légiférer par décrets-loi, "d’une constitutionnalité douteuse". A ses yeux, il est aujourd’hui nécessaire, voire vital pour la continuité de l’Etat tunisien, de repenser d’une manière fondamentale l’organisation provisoire des pouvoirs constitutionnels. Ce constitutionnaliste qui fait circuler une pétition "En vue d’une nouvelle constitution pour la Tunisie", pense que le rôle du gouvernement provisoire n’est pas de préparer l’échéance électorale présidentielle, mais l’élection d’une nouvelle Assemblée constituante, pour l’élaboration et l’adoption d’une nouvelle constitution.

Tunisie/Kaïs Saïd : « Nous sommes face à une mascarade constitutionnelle »