Le jeune Abdelghaffar Guiza est victime d’une agression et une voiture de police tente de l’écraser


Assabilonline, Tunisie

Le jeune Abdelghaffar Guiza, demeurant à Zarzis, a pris contact avec Assabilonline dans l’après midi du samedi 1er mai 2010 et il nous a informés que alors qu’il revenait samedi de son travail vers trois heures de l’après midi, une voiture banalisée modèle Berlingo avec à son bord deux personnes en civil […] lui a barré la route. Ils lui ont demandé de présenter sa carte d’identité. Il s’est méfié et leur a demandé de décliner leur identité. Ils l’ont frappé et insulté et ont proféré des blasphèmes puis l’ont conduit au poste de police de Zarzis où ils ont continué de l’agresser physiquement et moralement. Ils ont déchiré ses vêtements.

Après avoir été remis en liberté il a fait établir un certificat médical des lésions physiques.

Lors d’un contact vers neuf heures du soir, le jeune Abdelghaffar Guiza nous a affirmé que la même voiture avait tenté de l’écraser alors qu’il sortait de la mosquée après la prière du soir.

Abdelghaffar Guiza est le fils de Mohammed Guiza membre du Forum pour le travail et les Libertés (opposition). Il a été emprisonné en 2003 dans l’affaire du groupe des jeunes de Zarzis pour avoir surfé sur le net. Il a effectué trois ans et 37 jours de prison avant d’être libéré à titre conditionnel et placé sous contrôle administratif pour une durée de cinq ans. Jusqu’à aujourd’hui, il émarge au poste de police

Zouhaïer Makhlouf, Saïed Mabrouk,Tunisie

(traduction d’extraits ni revue ni corrigée par les auteurs de la version en arabe, LT)