« Mon frère Ayoub est entre les mains des Américains »


Ayman, vous ne viviez pas avec votre frère ; vous êtes étudiant à Rennes. Comment avez-vous su que votre frère Ayoub, qui vivait en région parisienne, avait quitté la France?

* Il m’a appelé un soir pour me dire qu’il va partir pour un mois à l’étranger. Mon petit frère aime voyager. Il est parti chez son ami en Somalie pour un mois et j’étais toujours en contact avec lui. Mais un jour en novembre 2006 je n’ai plus eu de nouvelles de lui.

Avez-vous contacté à ce moment-là les autorités françaises ?

* Bien sûr, mais les autorités refusent de m’aider car mon frère n’est pas un Français. C’était un choc pour moi. Avant j’ai cru que la France protège ses réfugiés mais ce n’est pas le cas.

Quel a été leur accueil?

* J’ai contacté une personne au ministère des Affaires Etrangères pour lui expliquer la situation et je ne vous raconte pas sa réaction. Il était négligent et même il m’a dit avec ses propres paroles : “La France n’est pas une poubelle pour protéger n’importe qui” .Ces paroles m’ont vraiment touché et je ne peux pas vous dire mes sentiments à cet instant-là .

Sont-elles intervenues auprès des autorités kenyanes quand il était détenu à Nairobi ?

* Non, mais moi J’ai envoyé un e-mail au consulat français au Kenya pour que mon frère soit renvoyé en France. Malheureusement, cela n’a pas été le cas.
Ayoub est réfugié en France.

Quelle a été la réponse de l’OFPRA?

* L’OFPRA sait tout de mon frère mais je vous dis sincèrement que je n’attends pas grand chose de l’OFPRA. Je remercie infiniment Amnesty International qui m’aide énormément ainsi que l’ACAT qui a fait tout ce qui était en son pouvoir et continuera pour m’aider à récupérer mon frère. Mon frère est entre la vie et la mort et peut-être sous mauvais traitement. Je m’inquiète pour lui et surtout avec la négligence des autorités.
Ayoub a été transféré le 10 février du Kenya en Somalie. Puis sa trace se perd une autre fois. Un appel urgent d’Amnesty International le cite avec d’autres personnes comme risquant d’être soumis à de mauvais traitements en Ethiopie.

Avez-vous eu de ses nouvelles en Ethiopie ? Où est-il détenu ?

* J’ai eu un contact avec une personne qui était avec mon frère en prison et qui a été libéré il y a trois semaines. Cette personne m’a informé que mon frère Sfaxi Ayoub est détenu dans une prison des Américains en Ethiopie où ils sont maltraités.

Il est entre les mains des Ethiopiens ou des Américains ?

* Il est évidemment entre les mains des Américains.

Savez-vous s’il est passé devant un tribunal, s’il a été accusé ?

* Oui, il est passé devant un tribunal et il était innocent.

Il serait détenu sans condamnation ?

* Oui et pour ça ils veulent l’envoyer en Tunisie.

La représentation diplomatique française en Ethiopie est-elle intervenue ?

* Non. Il faut que les autorités françaises réagissent le plus vite possible.
En dépit de son passeport OFPRA, il court le risque d’être renvoyé en Tunisie.

Quel sort l’attend là -bas ?

· C’est la mort sans aucun doute

Propos recueillis par Luiza Toscane le 16 juillet 2007