Billets du mois : mars 2007


Nourelhak Bencheikh est le plus jeune prisonnier d’opinion en Tunisie. Arrêté le 27 janvier dernier, Nourelhak, né le 30 septembre 1989 à Bizerte, était lycéen. Il était scolarisé en troisième année secondaire au lycée Habib Thameur de Bizerte. Son arrestation, suivie de sa disparition pendant une semaine dans les locaux […]

Nourelhak, lycéen en troisième année secondaire



Cher Imed, J’ai une petite surprise pour toi. En me promenant au port de La Haye, j’ai découvert un vrai bijou. Une affaire en or qui pourrait t’intéresser: un petit bateau à vendre pour seulement 298 000 euros ( Voir photos ci-joint). Certes l’embarcation a été construite en 1959 mais […]

Lettre à Imed











L’état actuel, aussi bien économique que politique, relatif la société tunisienne et ses différents acteurs, suscite d’une façon de plus en plus accrue, l’intérêt, la réflexion et un grand débat des tunisiens, qu’ils (ou elles) soient internautes ou pas. C’est avec un grand plaisir, qu’on découvre cette nouvelle manière « […]

Tunisie aujourd’hui : de la réflexion à l’acte.









Suite au premier dossier publié sur reveiltunisien.org concernant M. Allal Djamel, nous publions aujourd'hui d'autres éléments que cette personne nous a communiqué. L'objectif est de démontrer, documents administratifs à l'appui, comment fonctionne la justice en Tunisie. A titre d'exemple, le rapport tronqué de la garde républicaine établit en trois exemplaires : un restera au poste de Oued Ellil, un autre sera remis à l'administration centrale (Attadamoun à la Cité du BArdo) et le dernier présenté au secrétariat du procureur qui sera enregistré avec la date et le tampon du tribunal de l'Ariana. Ce dernier sera classé dans les archives du procureur puis présenté à ses adjoints et serviront à ces derniers à établir leur propre rapport. La multiplication des rapports réécrits, les copies - seules enregistrées - auxquelles auront accès les avocats, et non pas le document original (!), les conclusions données sur un document réécrit, le fonctionnement interne des tribunaux donnent à réfléchir sur la manière dont on gère la justice en Tunisie. M. Allal Djamel attire l'attention du lecteur sur les dates. Révélatrices des manipulations qui ont été faites dans ce dossier. Dans deux affaires, deux dossiers sont envoyés le même jour depuis le poste de la garde républicaine, un est enregistré le même jour, l'autre dix jours après ! Et ce par le même secrétarait ! En manipulant les pièces d'un procès en ne les procurant pas au bon moment, on peut s'interroger sur les intentions de la justice. Deux affaires, deux traitements différents. On pourrait trouver cela normal si seulement dans l'une des deux, M. Allal Djamel était noté absent et dans l'autre noté présent !

Un investisseur indésirable en Tunisie









Allal Djamel se souviendra pendant longtemps de sa tentative de créer une entreprise en Tunisie. Après avoir donné toutes les garanties pour réaliser son projet, après avoir aussi reçu des garanties pour pouvoir exercer sa profession, cet entrepreneur connaîtra la Tunisie sous ce qu’elle a de plus sombre : brimades […]

Un investisseur indésirable en Tunisie