Famille Ben Salem : privée de droits de citoyenneté les plus élémentaires !


Pour consulter le site du Professeur Moncef Ben Salem

Au troisième millénaire, le régime tunisien qui prétend l’Etat de Droit et de Constitution et qui a ratifié toutes les conventions onusiennes qui concernent les Droits de l’Homme , ne cesse d’accentuer les souffrances d’un bon nombre de familles d’intellectuels opposants (en appliquant la règle de la punition globale). Au su et au vu des grandes puissances qui malheureusement ont manifesté leur charité et générosité envers les dirigeants de Tunis, une nouvelle forme d’Apartheid est appliquée aux détenus et x_ détenus politiques ainsi qu’à leurs proches. Ce cauchemar qui date depuis 1987 a créé au sein de la société une sorte de racisme politique pourrant aboutir à une explosion sociale et sécuritaire non maîtrisable, fruit naturel d’un terrorisme d’Etat alimenté bel et bien par une haine officielle de dirigeants politiques sans consciences ni pitié. Mon cas est un exemple de ce terrorisme d’Etat : depuis 1987 mon salaire est gelé et la vie de toute ma famille est infernale : sans travail, sans assurance maladie, sans couverture sociale, sans bourses d’étude pour mes enfants, parfois sans téléphone (1999 2003), sans services nécessaires (postes, municipalité, assainissement,…) mais surtout des provocations policières permanentes. Cette oppression constante s’est répercutée sur mes enfants et pourrait avoir de conséquences néfastes et déplorables sur leur vie (mes 4 enfants ont perdu 13 ans dans leur scolarité).

J’implore l’indulgence de toutes les consciences vives pour que soit mis fin à cette ASPHYXIE, pour que je puisse reprendre mes activités académiques et mes recherches scientifiques, pour que tous les membres de ma famille obtiennent leur passeport et se déplacent librement sans les tracasseries de la police.

bensalem.gif

Professor Moncef Ben Salem


SOLIDARITE TUNISIENNE
40 rue du Landy 93300 Aubervilliers
Tél/ Fax: 01 43 52 09 86
soltunis@hotmail.com

La Famille Ben Salem:
Privée de droits de citoyenneté les plus élémentaires!!!

 » Plus de 19 ans se sont écoulés entre geôles, tortures, assignation à résidence,
coupure de ligne téléphonique et privation des droits les plus élémentaires (droit
au travail, assurance-maladie, passeport et droit à la circulation même sur le
territoire tunisien)… ».

Par ce douloureux préambule qui résume une vingtaine d’années de braises vécues par
le professeur Moncef ben Salem et toute sa famille sous le régime de ben Ali, Le
professeur Moncef Ben Salem commence son communiqué où il déclare entamer une grève
de la faim avec tous les membres de sa famille à partir du 30 mars comme « seul moyen
restant à notre portée, pour protester contre les abominables atrocités que nous
subissons depuis le coup d’état du 7 novembre 1987 » a précisé le professeur Ben
Salem dans ce communiqué.

C’est le renvoie définitif de son fils de la faculté des sciences de Sfax deux mois
avant l’obtention de son diplôme, pour des motifs abusifs qui a motivé cette action.

Oussama ben Salem fils du professeur ben Salem, en quatrième année Mathématique a
été élu pendant les dernières élections des conseils scientifiques comme
représentant du deuxième cycle de la faculté des sciences de sfax. Pendant la
première réunion de ce conseil, le doyen a refusé la participation de Oussama pour
des motifs purement politiques tel l’organisation des réunions au sein de la faculté
d’une manière illégale, …
Oussama a bénéficié du soutien sans faille de ses collègues du conseil qui ont
organisé une assemblée générale pour informer les étudiants de la décision du doyen.
Les étudiants ont refusé catégoriquement la démarche du doyen et ont terminé leur
assemblée par une manifestation dans le siège de la faculté.
Le doyen a convoqué le conseil de discipline non sans difficultés en raison du refus
de plusieurs de ses membres. Après une longue discussion en l’absence des
représentants des étudiants et de l’avocat, le conseil a décidé d’exclure l’étudiant
Oussama et trois de ses camarades définitivement de la faculté des science de Sfax .

Solidarité Tunisienne exprime son inquiétude quant à la politique de vengeance menée
par les autorités tunisiennes contre la famille Ben salem durant ses 19 dernières
années et manifeste son soutient au professeur Ben Salem et à sa famille dans leur
lutte légitime pour recouvrer leurs droits élémentaires.

Solidarité Tunisienne appelle les autorités Tunisiennes à mettre fin à cette
politique de harcèlement des opposants et leurs familles

Solidarité Tunisienne exige l’abrogation de la décision illégale prise par le
conseil de discipline et le retour de l’étudiant Oussama Ben Salem et ses camarades
à leurs études.

Secrétaire Général
Fathi Ennaes


OUSSAMA nous sommes tous avec toi
Je suis un éudiant tunisien en france mais j’étais avant(l’année précédante dans la
faculté des sciences où j’ai connu oussama et je suis témoin de l’énorme effort
qu’il fait et qu’il a continué a faire pour essayer de rassembler l’opinion des
étudiants quelques soient leurs différences, à remédier au désespoir et à cultiver
les esprits..
Je vois aujourd’hui à quel point la situation se dégrade dans mon pays et je sens
comme même des allures de changement  » un vrai » . J’ai connu le doanier de la
faculté des sciences , je eu affaire avec lui et je dirais pas autre chose autre
qu’il est un petit dictateur qui représente bien ses supèrieurs dans
l’administration ( désolé la politique tunisienne, il ya plus aujourd’hui aucune
différence… ) et je suis de prés les evènements qui se déroulent dans notre
faculté. J’éspère que les étudiants seront comme d’habitude solidaires pour faire
opposition a cette décision qui n’a aucune justification légale.
Oussama je suis de plein coeur avec toi et tes camades et si peux contribuer de
quelle manière dans votre lutte ca sera pour moi un vrai honneur..
j’ai consulté votre site web où j’ai pu avoir ce mail.
Mes salutations à toi et aux membres de ta famille
Mr H ETUDIANT EN FRANCE