Lettre de soutien au concert du 25 Mars ! (Comité de Tunisie)


A lire sur Zarzis.org

24-03-2005

A l’intention de Madame Teresa Chopin
Présidente du Comité International pour la Libération des
«Jeunes  Internautes de Zarzis »

Chère Amie,

Lors de la dernière réunion du Comité de Soutien National aux Jeunes Internautes de Zarzis nous avons été mis au courant de la soirée culturelle qui allait être organizée à Saint Denis contre l’Oubli de nos jeunes Internautes.

Chère amie, je reprends contact avec vous en tant que coordinatrice de ce comité pour vous exprimer encore une fois notre soutien le plus absolu et notre satisfaction pour la constitution du Comité International pour la Libération des Jeunes Internautes de Zarzis, suite à la proposition faite à la commémoration, le 10 decembre 2004 en Tunisie, de la Journée Mondiales des Droits de l’Homme, par Madame Hélène Flautre, Député Européenne et Présidente de la Sous Commission des Droits de l’Homme.

Chers(ères) amis(es), nous sommes vraiment désolés de ne pouvoir être effectivement à vos côtés pour participer à cette soirée culturelle, mais nous y sommes par le coeur et par les sentiments que nous vous éxprimons dans cette lettre, soyez sûrs que jamais nous n’oublierons nos «  jeunes internautes » et nous ne cesserons de les défendre et de militer pour leur libération, et que nous continuerons à mener la campagne que nous avons decidé d’engager, dès notre première réunion, le 13 décembre 2004.

Omar Chlendi, Hamza Mahroug, Amor Rached, Abdel Ghaffar Guiza, Ridha Bel Haj Ibrahim, Aymen Mcharek, Tahar Gmir (resident en Suéde) et Ayoub Sfaxi (resident enFrance) condamnés à des peines de 13 ans de prison ferme, et Abderrazek Bourguiba qui vient d’être libéré le 26 févier 2005 aprés avoir purgé une peine de 24 mois, ne sont que les victimes « d’un procès arbitraire qui n’a pas respecté les standards internationaux en matière de procès équitable, et n’a pas assuré les garanties élémentaires des droits de la défense » c’est ce à quoi ont conclu tous les observateurs représentant les ONG Tunisiennes et Internationales qui ont suivi le procés.

Quant aux « principaux éléments étayant l’iniquité de leur procés » relevés par leurs avocats sont :

 L’usage systématique de la torture durant toutes les étapes de l’instruction.

 Le refus du tribunal de procéder à une vérification des dates et heures des arrestations et d’entendre le témoignage à décharge.

 L’absence de preuves à charge dans le dossier.

 L’opportunité donnée à la police politique par les autorités publiques pour agir en dehors du cadre de la loi.

 L‘ouverture de l’instruction engagée par une partie non qualifiée. »

C’est sur «  la base de ces principes que notre comité s’est engagé et continuera à agir et à mobiliser les composantes de la société civile tunisienne » pour cette bonne cause : qui est la libération des jeunes internautes de Zarzis, considérant « que les violations du droit à l’expression et à la communication et la situation de ces jeunes internautes sont en contradiction avec les objectifs du Sommet Mondial de la Société de l’Infomation », comme l’a si bien éxprimé Madame Hélène Flautre, et qui doit se tenir en fin 2005 à Tunis.

Unissons nos forces, chers amis, et soyons solidaires avec ces jeunes incarcérés et leurs familles, victimes de l’application rétroactive de « la loi anti-terrorise » et militons ensemble pour qu’ils soient libérés avant la tenue du SMSI fin 2005 en Tunisie.

Nous vous souhaitons beaucoup de courage.

Cordialement

Balkis MECHRI
Coordinatrice du Comité de Soutien aux « Jeunes Internautes de Zarzis » et membre du Comité Directeur de La LTDH

Le Comité est composé de : Adel ARFAOUI, Abdelaziz BASTI, Ali BENSALEM, Khmais CHAMMARI, Mustafa BEN JAAFAR, Fathi CHAMKHI, Souhair BELHASSEN, Naziha REJIBA, Khlil EZZAOUIA, Halima JOUINI, Sihem BEN SEDRINE, Slah LOURIMI, Sanna BENACHOUR, Khadija CHERIF, Noureddine FALLAH, Lassâad JAMOUSSI, Ahmed KILANI, Borhan ABICHOU.