Libération de Abdeljabbar Maddouri et Ammar Amroussia


Aux représentants de la presse

COMMUNIQUE DE PRESSE

Genève, le 12 novembre 2002

Tunisie : Libération de deux prisonniers d’opinion grévistes de la
faim.

L’organisation Mondiale contre la Torture (OMCT) apprend avec
soulagement la libération le 5 novembre 2002 de Messieurs Abdeljabbar
Maddouri et Ammar Amroussia, deux militants du Parti Communiste des
Ouvriers de Tunisie (PCOT) détenus depuis le 2 février dernier et en
grève de la faim depuis le 18 octobre. Elle se félicite de ce geste
des autorités tunisiennes en espérant un rapide établissement d’un
cadre démocratique au sein d’un état de droit.

Les deux détenus étaient sortis de 4 années de clandestinité le 2
février dernier en compagnie de MM. Hamma Hammami et Samir Tamallah
pour assister à leur procès sur opposition, procès dont les
péripéties ont été largement commentées par la presse et les nombreux
observateurs internationaux, à l’issue duquel les prévenus se sont
vus condamnés à de lourdes peines.

Depuis, grâce à la pression nationale et internationale, MM. Hammami
et Tamallah avaient été libérés sous condition pour raison médicale,
ce dont l’OMCT s’était publiquement réjouie.

La satisfaction de voir aujourd’hui Messieurs Maddouri et Amroussia
enfin libres, ne doit pas cacher les effets pervers que ces
libérations conditionnelles peuvent entraîner. En effet, les détenus
d’opinion qui bénéficient de ces gestes de clémence, restent
cependant sous le coup de condamnations, avec des chefs d’inculpation
très graves, et sont de fait à la merci d’un changement d’attitude de
la part des autorités.

L’OMCT demande aujourd’hui aux autorités judiciaires tunisiennes que
les personnes notoirement poursuivies en raison de leur engagement
politique ou associatif, voient leur situation judiciaire régularisée
par une magistrature qui reconnaîtrait les erreurs de fond et de
procédure qu’elle a laissé se produire.

Plus largement, l’OMCT renouvelle son appel au Président Ben Ali
afin qu’il promulgue sans tarder une loi d’amnistie générale en
faveur des centaines de prisonniers d’opinions.

Contact OMCT : Christine Ferrier +4122 809.49.39
Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT)
World Organisation Against Torture (OMCT)
Organización Mundial Contra la Tortura (OMCT)
8 rue du Vieux-Billard
Case postale 21
CH-1211 Geneve 8
Suisse/Switzerland
Tel. : 0041 22 809 49 39
Fax : 0041 22 809 49 29
E-mail : omct@omct.org
http://www.omct.org